Portail des Humanités Environnementales

Sciences sociales et conservation 15 octobre 2014

Journée d’étude interdisciplinaire "Quelles sciences sociales pour la conservation de la biodiversité ?" Mercredi 15 octobre 2014 (9h30-17h30) Muséum national d’Histoire naturelle – Amphi de paléontologie 2, rue Buffon, 75005 Paris (entrée de la galerie de paléontologie)

Journée d’étude coordonnée par Laurent Mermet (Cesco- AgroParisTech), Anne-Caroline Prévot (CNRS-Cesco-MNHN) et Luc Semal (Cesco-MNHN), dans le cadre de l’Action transversale Muséum « Savoirs naturalistes, expertise et politiques de biodiversité ».

Sciences sociales et conservation
Depuis quelques années, les sciences sociales ont investi d’importants efforts de recherche qui visent à questionner la place de l’environnement dans leurs cadres épistémiques, dans leurs méthodes et dans leurs objets de recherche. Dans ce contexte, le Cesco propose de contribuer à l’animation d’une réflexion collective sur la place des sciences sociales dans les sciences de la conservation : quelles sont les approches en sciences sociales qui peuvent ou
pourraient aider à plus d’efficacité dans la conservation de la biodiversité ? Sans nier l’apport des nombreux travaux sur la construction sociale de cet impératif, cette journée présentera diverses propositions théoriques et méthodologiques susceptibles d’aider les sciences sociales à œuvrer pour enrayer l’érosion de la biodiversité. Ce travail d’animation scientifique a vocation à déboucher sur des partenariats scientifiques dans la perspective de programmes de recherche. Il vise enfin à accroître la visibilité des sciences de la conservation en tant que domaine scientifique porteur d’expertise pour les décideurs publics et privés.

Inscription souhaitée - lsemal@mnhn.fr
Entrée libre et repas offert, sous réserve des places disponibles

Programme :

9h30 : accueil

9h45 : Introduction et cadrage de la journée
Anne-Caroline Prévot (Cesco, MNHN)

10h00 : La conservation dans un monde fini : apports de la théorie politique
environnementale
Luc Semal – Politiste, Maître de conférences du MNHN au Centre d’écologie et des sciences de la conservation (Cesco).

10h45 : Pause-café

11h00 : Penser la conservation au-delà du colonialisme et de l’éco-racisme
Guillaume Blanc – Historien de l’environnement, post-doctorant à l’Institut d'Etudes Culturelles et Internationales (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines).

11h45 : Conservation, services écosystémiques et éthique environnementale
(Titre provisoire)
Virginie Maris – Philosophe de l’environnement, chargée de recherche CNRS au Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE, Université de Montpellier).

12h30 : Pause-déjeuner

14h00 : Conduire l’action pour conserver la biodiversité face à ses opposants : les apports de l’analyse stratégique
Laurent Mermet – Professeur en sciences de gestion à AgroParisTech, chercheur au Centre d’écologie et des sciences de la conservation (Cesco).

14h45 : Droit et biologie de la conservation : la voie du dialogue ?
Adélie Pomade – Juriste de l'environnement, chercheure au SERES (Université Catholique de Louvain - Belgique).

15h30 : Pause-café

15h45 : Perspectives, enjeux et dynamiques de recherche
Discussion collective animée par Jean-Baptiste Narcy (AScA), autour des trois questions suivantes :
1) Peut-on fonder des démarches de recherche en sciences sociales sur le principe qu'il faut
conserver la biodiversité ?
2) Contribution des SHS à la conservation: quelles avancées, quels manques?
3) Comment développer de nouvelles recherches en sciences sociales au service de la conservation?

17h00 : Conclusion générale
Denis Couvet (Cesco, MNHN)

17h15 : fin