Portail des Humanités Environnementales

Des esclaves énergétiques 1 septembre 2011

Jean-François Mouhot, Des esclaves énergétiques. Regard sur le changement climatique. Champs Vallon, 2011.

Des esclaves énergétiques
Dans ce livre, Jean-François Mouhot explore les liens historiques et les similarités entre esclavage et utilisation contemporaine des énergies fossiles et montre comment l’histoire peut nous aider à lutter contre le changement climatique. Il décrit d’abord le rôle moteur de la traite dans l’industrialisation au XVIIIe siècle en Grande-Bretagne, puis explique comment l’abolition de l’esclavage peut être pensée en lien avec l’industrialisation. En multipliant les bras «virtuels», les nouveaux esclaves énergétiques que sont les machines ont en effet progressivement rendu moins nécessaire le recours au travail forcé. L’ouvrage explore ensuite les similarités troublantes entre l’utilisation des énergies fossiles aujourd’hui et l’emploi de la main-d’œuvre servile hier, et les méthodes utilisées par les abolitionnistes pour parvenir à faire interdire la traite et l’esclavage. Ces méthodes peuvent encore inspirer aujourd’hui l’action politique pour décarboner la société.
Publié ici : http://www.champ-vallon.com/Pages/Pages%20Environnement/Mouhot.html

Décarboner la société ?

Aurions-nous, sans le savoir, un comportement d'esclavagistes, ni plus ni moins ? L'idée d'un parallèle entre notre dépendance aux énergies fossiles et celle de nos aïeux à l'égard du travail servile, Jean-François Mouhot, spécialiste de l'histoire environnementale, la développe ici dans toutes les largeurs. Si on le suit, nos sociétés seraient passées d'un mode de servitude à l'autre en se débarrassant du premier au moment où les machines, à partir du XIXe siècle, rendaient obsolète et trop coûteuse la force musculaire des esclaves et en plongeant dans le second, quand s'annoncent les effets désastreux sur le climat et l'environnement d'une économie fondée pour les deux tiers sur l'exploitation de sources d'énergie nuisibles. […] On l'aura compris, l'auteur n'est guère optimiste sur la suite des événements. Entre les discours catastrophistes des uns et le déni affiché des autres, Jean-François Mouhot propose toutefois une voie pédagogique. « Décarboner la société », voilà une autre façon de se défaire de nos modernes servitudes.
Publié ici : http://www.histoire.presse.fr/livres/general/decarboner-la-societe-01-04-2012-44422