Portail des Humanités Environnementales

Leurrer la nature 1 septembre 2013

Hélène Artaud (dir.), Leurrer la nature, Cahiers d'anthropologie sociale n°9, Ed. L'Herne, 2013, 176 p.

Leurrer la nature
Le présent volume appréhende la notion de leurre dans toute la transversalité de ses applications et de ses usages.

Ce qu’exhibe le leurre, plus essentiellement que la forme hypostasiée qu’on peut lui donner dans des techniques précises et locales (qu’il s’agisse des techniques de huchements sibériennes, de lactation touareg, des appeaux aka), c’est une autre façon d’interagir avec la nature, de la convertir à ses intentions, en procédant à la retenue, l’imitation ou la substitution des éléments sensibles (olfactifs, tactiles, visuels, gustatifs et auditifs), jugés significatifs dans le monde de l’autre. Que cette interaction s’opère entre l’homme et la nature ou entre les différents existants de la nature elle-même, la logique du leurre consiste à avoir une emprise sur l’autre en se mettant à sa place, en opérant une forme de perspectivisme méthodologique dont il semblait important d’interroger les principes, les conditions de possibilité et les limites. C’est en observant de façon précise les modalités d’usage du leurre dans le chamanisme, la bio-technologie, l’art, les techniques de traite, d’allaitement ou la pêche que le présent volume montre l’importance méthodologique et ontologique pour la réflexion en sciences humaines.

Contributeurs :
Hélène Artaud, Muriel Berthou Crestey, Anne-Marie Brisebarre, Sergio Dalla Bernardina, François Dingremont, Carole Ferret, Andrea Luz Gutierrez Choquevilca, Claire Harpet, Frédéric Keck, Julie Noirot

Publié ici : http://www.editionsdelherne.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=381:leurrer-la-nature&Itemid=34
Actualité précédente : L’écologie des autres
Actualité suivante : Êtres vivants et artefacts