Portail des Humanités Environnementales

Développement durable et acceptabilité sociale 5 juin 2014

Atelier "Acteurs et régimes de production de l’acceptabilité sociale : légitimation et politiques urbaines de développement durable"

Développement durable et acceptabilité sociale
Jeudi 5 juin 2014
Responsable de la séance : Vincent Béal
Ecole nationale supérieure d'architecture Paris Val de Seine
3/15, quai Panhard et Levassor 75013 PARIS
Salle 718 (7ème étage)
Entrée libre (lien pour l’inscription : http://doodle.com/54zniwppwa2z7nh2)
Matinée : 10h30 – 13h
Introduction générale : Vincent Béal (SAGE/Univ. Strasbourg), « Développement durable et politiques urbaines : une entrée par les processus de légitimation »
Rendre acceptable le développement durable : dynamiques de légitimation
? Hélène Reigner (IFSTTAR – INRETS) : « Au-delà et en-deçà du débat politique : les mécanismes de production du consensus en matière de mobilité durable »
? Anastasia Touati (LATTS/PUCA) : « La densification urbaine à l'ère du développement durable : entre progressisme environnemental et renouveau des coalitions de croissance »
Discutant : Gilles Pinson (Centre Emile Durkheim – Sciences-Po Bordeaux)
Après-midi : 14h – 16h30
Acceptabilité et logiques du consensus autour du développement durable
? Samuel Mössner (Department of Geography – University of Freiburg) : « Urban sustainability as consensual practice: Post-politics in Freiburg, Germany »
? Isabelle Hajek (SAGE – Université de Strasbourg) : « Durabilité, acceptabilité et mobilisations sociales: quoi de neuf dans la gestion des déchets? »
Discutant : Renaud Epstein (DCS – Université de Nantes)

L’objectif de cette séance est d’appréhender le rôle du développement durable dans les processus de légitimation des politiques urbaines. Dans les travaux de politiques urbaines et plus généralement dans ceux de science politique, la question de l’acceptabilité sociale n’a pas fait l’objet d’un traitement poussée dans la science politique française. Si l’on peut trouver des traces de cette notion dans les travaux sur le risque ou sur la participation, l’acceptabilité sociale semble davantage considérée comme une catégorie construite par les commanditaires de la recherche que par les chercheurs eux-mêmes. Pourtant, cette notion renvoie à plusieurs questionnements classiques qui alimentent la sociologie de l’action publique : légitimation, politisation/dépolitisation, consensus, etc. L’objectif de cette journée sera de discuter la transformation de ces dynamiques dans les politiques urbaines de développement durable. Plusieurs questions seront abordées : comment rendre le développement durable gouvernable ? Quel rôle joue cette notion dans la gouvernance des villes ? Quelles ressources en termes de légitimation produit-elle ? Quels sont les acteurs, les régimes et les modes de régulation à l’oeuvre? Comment s’opère la gestion des conflits autour de ces politiques urbaines ? Si notre intérêt portera sur les modalités de construction de l’acceptabilité des politiques de développement durable, la problématique centrale de cette journée sera de comprendre en quoi ces politiques – ou plus généralement la référence au développement durable – constituent des outils centraux dans la gouvernance des villes et dans les processus de légitimation des politiques urbaines.