Portail des Humanités Environnementales

Appel à contributions 25 juin 2014

Chercheur.es et acteur.es de la participation. Liaisons dangereuses et relations fructueuses

Appel à contributions
Appel à contributions
prolongé jusqu'au 25 juin
Colloque international du Gis Démocratie et Participation
20 et 21 novembre 2014 Maison des sciences de l’homme Paris Nord

Le domaine des études de la participation en démocratie a produit ces dernières années une littérature ample et diversifiée, tant dans ses objets que dans ses approches. La notion de participation est comprise ici au sens large : au-delà de l’analyse de dispositifs institutionnels de « démocratie participative », elle inclut la diversité des formes de participation sociale et politique. De nombreuses rencontres scientifiques ont déjà eu lieu, qui se sont intéressées aux effets des dispositifs institués, au pouvoir d’agir des habitants, au tournant délibératif, aux rapports entre conflits et participation, aux savoirs profanes et experts, à la participation politique en ligne, à la recherche participative, à l’embarquement des sciences sociales, etc. Un ensemble de questions ont pu y être pointées sans avoir fait l’objet d’un bilan précis : celles ayant trait aux enjeux de réflexivité de l’ensemble des acteur.es de la participation quant aux formes d’implication et d’engagement autour de ces participations.

Les transformations contemporaines des modalités et formes de la décision, le déploiement d’un « impératif participatif » et la poursuite de mobilisations collectives contribuent pourtant tous à fabriquer une diversité d’expériences dans les relations entre chercheur.es, associations, acteurs de la décision publique, dans les formes de leurs collaborations, échanges et confrontations, dans la réalité de ce qu’elles produisent selon leurs objets, leurs contextes professionnels, militants ou académiques, leurs échelles territoriales… Il devient nécessaire d’ouvrir un espace à leur mise en discussion croisée entre acteur.es et chercheur.es., en prenant en compte les dimensions historiques et comparatives.

Le contexte actuel s’y prête particulièrement. Le fort mouvement de professionnalisation et d’institutionnalisation de la participation observé ces dernières années ne va pas sans donner lieu à des remises en cause et des critiques, que ce soit à l’encontre des risques de dilution de la décision, voire de généralisation de la défiance, que favoriserait la participation ou, au contraire, à l’encontre d’une technocratie de la participation plus favorable à l’essor de procédures contrôlées qu’au libre développement de la critique dans la société, et de la dépolitisation des enjeux que produiraient la démocratie participative. À l’inverse, on assiste à la multiplication de formes plus politisées de participation dans la sphère des mouvements sociaux ou des mobilisations, et au déploiement de nouveaux répertoires critiques de la participation.

Le colloque se donne pour ambition de soumettre à la discussion critique tant les formes prises par les collaborations entre acteur.es et chercheur.es, que les types de savoirs qu’elles produisent, les bénéfices mutuels qui peuvent en découler, les limites auxquelles elles se heurtent, mais aussi les évolutions qu’elles peuvent provoquer dans les relations de pouvoir et d’intérêt entre les différentes sphères professionnelles, militantes ou académiques. Le colloque propose de dresser un premier bilan critique des expériences et des relations, dangereuses et fructueuses, entre chercheur.es et acteur.es de la participation afin de formuler des hypothèses sur leurs effets et d’explorer leur devenir.

Quatre axes entremêlés de réflexion seront privilégiés, avec une attention particulière aux mises en perspectives historiques et comparatives :

    Logiques de collaboration et rapports de pouvoir
    Savoirs produits et publics visés
    Ressorts et registres de légitimations
    Figures hybrides et passages de frontières

Les propositions de contributions peuvent émaner, séparément ou conjointement, de chercheur.es et d’acteur.es de la participation. Elles peuvent prendre la forme de communications, de retours critiques d’expériences, de témoignages réflexifs, de dialogues / entretiens, etc.

Les propositions doivent parvenir avant le 25 juin 2014 à : gis-dep@mshparisnord.fr et catherine.neveu@ehess.fr

Publié ici : http://www.participation-et-democratie.fr/sites/default/files/appel_colloque_gis_2014_1.pdf